Depuis environ 9 mois, l’arrivée de la COVID chamboule sévèrement l’organisation des mariages. Les débuts ont été plutôt chaotiques, tant pour les prestataires que pour les mariés, tous engouffrés dans une incertitude totale.

2020 touche bientôt à sa fin et de nombreux mariages ont été reportés sur 2021. Mais l’inquiétude est toujours là pour les futurs mariés. 

Avec tout le recul que ces 9 mois nous ont offert, je souhaite vous donner mes conseils pour organiser ou reporter votre mariage en 2021 en toute sérénité !

Quelles sont les dernières nouvelles pour se marier ? 


Au jour où je vous écris, les mariages sont totalement interdits en France, ce qui ne laisse aucune autre option que de reporter son mariage. Il faut rester à jour constamment car la situation évolue régulièrement. Les cérémonies civiles (à la mairie) peuvent être quand à elles autorisées avec un maximum de 6 personnes présentes.

Le plus sûr est toujours de regarder sur les sites officiels, et ne pas se laisser avoir par les “fake news” ou les personnes qui déforment les propos qu’ils ont entendus. En cas de doute, vous pouvez aussi appeler le numéro vert d’information de l’état : 0 800 130 000.

Quelles sont mes solutions en période de pandémie ?

Planifier son mariage en ce moment peut être un vrai casse-tête mais il faut savoir que vous avez des solutions pour célébrer votre amour même en période de pandémie ! Voici les différentes options qui s’offrent à vous.

Se marier avec les restrictions de l’Etat

L’issue  la plus favorable est de pouvoir maintenir son mariage tel quel, en mettant en place les restrictions demandées par l’Etat

Cette année, il fallait principalement demander aux invités de porter un masque, et de respecter un nombre limité de personnes dans la mairie et l’église. Pour la mairie, vous pouvez réduire le nombre de personnes présentes aux témoins et parents, plus quelques proches.

Pour les personnes qui ne peuvent donc pas entrer dans la mairie ni être présentes, vous pouvez les installer à l’extérieur. Demandez à la mairie de vous équiper d’enceintes et d’un micro, pour que tous entendent votre OUI. Il est aussi possible d’installer un système de visioconférence pour que tout le monde puisse vous voir et vous entendre, même à distance ! La technologie n’aura jamais été aussi utile. 

Dans tous les cas, les mairies peuvent rarement faire entrer 100 personnes dans leurs salles de mariage, et c’est une cérémonie très courte (environ 15min) donc facile à retranscrire en visio ou prendre en vidéo.

Pour l’église, en fonction de sa taille, vous pouvez éventuellement faire entrer tous vos invités en laissant des espaces entre chaque banc. 

Autrement vous pouvez demander au prêtre de faire une cérémonie en extérieur. Certains mariés ont pu avoir leur cérémonie religieuse sur leur lieu de mariage ! Enfin, vous pouvez remplacer la cérémonie religieuse par une cérémonie laïque ou spirituelle en extérieur, et faire une bénédiction à 2 ultérieurement !

Réduire son nombre d’invités

C’est l’option qui peut faire le plus peur mais encore une fois, il y a des solutions ! Je comprend entièrement votre sentiment à l’idée de devoir réduire à 50 invités un mariage initialement imaginé à 160 personnes. Mais voyez-y plutôt  la belle occasion de recentrer votre événement aux personnes les plus proches de vous, et retirer de la liste le cousin germain qu’on n’a pas vu depuis 10 ans. C’est le moment de revenir à l’essentiel et garder auprès de vous les personnes qui vous accompagnent au quotidien et qui vous sont les plus proches.

Comment annoncer aux personnes qu’elles ne sont plus invitées ? Expliquez-leur la situation, ce n’est pas votre faute ! Vous avez le droit d’avoir envie de vous marier à la date que vous avez choisi. Proposez-leur de mettre en place la visio pour les cérémonies. De plus, avec le budget traiteur que vous allez économiser, vous pourrez peut-être même investir dans les services d’un.e vidéaste pour que tous vos proches gardent un souvenir (avec le son) des temps forts de votre journée !

Réduire le nombre d’invités ne veut pas dire que vous allez vous ennuyer, loin de là ! Je ne sais pas vous, mais une soirée à 50 personnes fait généralement office de bonne grosse soirée ! Et puis, en économisant sur d’autres postes, vous serez libre d’utiliser votre budget dans diverses activités et animations pour vous amuser davantage ! 

Par exemple : un bar à vinyles, des jeux en bois XXL, un stand de tatouage, un escape game de mariage etc.

Opter pour la fugue en amoureux avec l’elopement 

L’elopement nous vient tout droit des pays anglo-saxons. C’est un mariage très intimiste, soit à deux, soit en nombre très réduit (une dizaine d’invités par exemple). L’avantage c’est qu’il peut se faire un peu n’importe où et qu’il coûte considérablement moins cher qu’un mariage ordinaire ! En période de COVID, vous pouvez eloper en attendant la nouvelle date de votre mariage que vous avez repoussé, voire même simplement en substitut du gros mariage que vous avez prévu. 

Pour voir à quoi peut ressembler un elopement, j’ai réalisé un shooting inspiration à Paris !

C’est un bon moyen de se reconnecter l’un à l’autre, de mettre votre couple au coeur de tout et d’échanger vos voeux dans un lieu qui vous touche particulièrement. Faire une rando en montagne tout en s’échangeant des mots doux au devant d’une vue magnifique, c’est quand même super romantique. Vous pouvez faire votre cérémonie civile pour être mariés légalement, et contacter un.e officiant.e de cérémonie si vous le souhaitez pour votre élopement.

Si vous voulez plus d’informations sur l’elopement, on a rédigé un article sur la question sur le blog Midori !

Comment reporter mon mariage ?

Vous avez observé le problème sous tous les angles et le report demeure la seule solution qui vous convienne. 

Tout d’abord il faut se rendre compte que le report a un gros impact sur la vie de vos prestataires. Je vous explique ! Chaque année, un prestataire de mariage signe des contrats pour l’année suivante. La plupart du temps, environ 1 année à l’avance. Il reçoit donc un acompte pour une date bloquée dont il ne percevra le solde total que dans un an. Pendant ce temps il encaisse les soldes des mariages programmés sur l’année en cours.  Lorsqu’un couple décale son mariage initialement programmé sur l’année en cours, c’est une double perte pour votre prestataire.

D’une part il ne touche pas de solde sur l’année en cours pour ce mariage programmé depuis l’an passé, et perd une date qu’il aurait pu maintenir pour un autre couple. D’autre part, votre prestataire doit bloquer une date de report sur l’année suivante et pour laquelle il ne va pas rentrer de nouvel acompte. 

C’est donc super important de prendre en compte vos prestataires avant de vous résoudre  décaler votre mariage. Mais là encore, pas de panique, il reste des solutions pour que tout se passe paisiblement dans de bonnes conditions !

Comment donc décaler son mariage en impactant le moins possible ses prestataires ? 

Pour commencer, avant toute décision de report de date, contactez vos prestataires pour faire le point sur leurs conditions de report. Certains demandent des frais supplémentaires, d’autres non. Cela vous permet de faire le point sur le changement de budget éventuel.
Ensuite, contactez votre domaine pour connaître les dates de report disponibles. Faites un Doodle et envoyez-le à vos prestataires pour apprécier à quelles dates vos professionnels sont disponibles. Le but est de pouvoir garder tous vos prestataires si possible.

C’est une fois tout cela accompli, que vous pourrez fixer une nouvelle date pour votre mariage ! Dans l’idéal, privilégiez les dates en hors saison, pour ne pas empiéter sur les grosses dates de vos prestataires et vous assurer d’avoir de la place. La basse saison est généralement de janvier à fin avril, puis d’octobre à décembre. Vous pouvez aussi vous marier un lundi, ou en semaine.


Si vous devez changer de saison pour votre mariage, et que votre robe s’avère un peu légère pour une cérémonie décalée en automne, votre créateur.trice peut vous recommander une étole ou un gilet adéquats.. 

Le plus important est de communiquer et de demander conseil à vos prestataires ! Ils sont là pour vous épauler et vous guider pour trouver la meilleure solution. 

J’organise mon mariage pour 2021, comment faire ?

Si vous organisez votre mariage maintenant, bookez vos prestataires plus en avance. En effet, entre les reports et les nouvelles dates de mariage, nos agendas sont pour la plupart de beaucoup d’entre nous est déjà très rempli. Réservez donc  tous les postes (maquillage, fleuriste, décoration, DJ etc.) suffisamment tôt, pour choisir en toute liberté le.la professionnel.lle qui vous accompagnera jusqu’au jour J.

Concernant les invitations, préparez-vous d’ores et déjà à vous contraindre à réduire votre liste d’invités. Faites votre “sélection” des 50 personnes que vous garderiez s’il fallait y venir. Cette année des mariés se sont vus imposés des limites de 50 à 30 personnes ; c’est un peu délicat de donner une estimation chiffrée, mais cela peut déjà vous aider. Envisagez aussi simplement l’option de vous marier avec des restrictions (masque, nombre limité de personnes dans la mairie etc.).

Parlez-en autour de vous et expliquez à vos proches votre vision des choses pour qu’ils puissent vous soutenir aussi ! Ne vous laissez pas avoir par les groupes de mariés qui cèdent à la panique, ni par l’entourage qui va vous mettre la pression et vous dire que vous êtes inconscients de vous marier en ce moment (oui oui ça arrive). 

Ce mariage c’est le vôtre. 

Il est à votre image et il se passera selon vos règles. Alors en cas de doute, recentrez-vous sur ce qui est le plus important, c’est à dire votre couple. Décidez ensemble de ce que vous feriez en cas de restrictions sanitaires. Ne soyez pas dans la panique, anticipez. Si vous organisez votre mariage pour 2021 vous avez la chance de bénéficier de l’expérience des mariés de 2020 et des prestataires qui les ont accompagnés.

En attendant, prenez du plaisir à planifier votre mariage selon vos envies ! Peut-être qu’il faudra faire quelques ajustements, peut-être pas du tout. Quoi qu’il en soit, d’après le dernier discours du Président, nous devrons nous adapter et vivre avec la COVID jusqu’à l’été 2021. Alors il vaut mieux anticiper un petit peu, même s’il est bien trop tôt pour savoir comment vont se passer les mariages l’an prochain !

Quelques conseils 

Ne vous précipitez pas dans vos décisions. Nous sommes dans une situation qui évolue constamment, et vous allez sûrement voir d’autres mariés autour de vous paniquer.  Demandez conseil à vos prestataires, contactez votre lieu qui a souvent beaucoup d’informations et avisez en fonction !

Pour votre événement, prévoyez des masques, du gel hydro alcoolique dans de jolies fioles etc. Dans les faits, on observe que peu de gens portent le masque, ce qui inquiète certains invités. Pour distinguer aisément ceux OK pour faire des câlins, et ceux qui préfèrent éviter tout contact, vous pouvez distinguer vos invités grâce à un système de bracelets de couleur.

Gardez en tête l’essentiel : vous allez épouser la personne que vous aimez ! Si votre date de mariage est confirmée, gardez cette date, car le futur est incertain.  Même s’il faut réduire un peu votre nombre d’invités ou porter un masque pendant certains moments, vous serez malgré tout tellement contents de vous être mariés !

Et puis, pensez que toute cette crise est aussi très dure pour vos prestataires qui subissent énormément de reports. Je fais partie de ceux qui ont pu s’en sortir cette année parce que je ne fais pas que des mariages. Pour autant j’ai perdu plus de 18 000 € de chiffre d’affaires sur cette année, que je ne pourrai récupérer parce que je ne peux pas me dédoubler l’an prochain. 

Sachez également que les acomptes versés ne sont pas récupérables (à part cas d’interdiction de se marier par la préfecture), donc prenez bien le temps de discuter avec vos prestataires avant de décaler à une date où ils ne seraient pas disponibles. Et si vous perdez des acomptes, demandez à vos prestataires s’il n’est possible de les transformer en une autre prestation. Par exemple l’acompte donné à votre fleuriste pourrait servir à offrir des bouquets à vos proches et à vous-même !

Nous sommes tous ensemble dans cette période compliquée et incertaine, c’est important de se soutenir, de s’écouter, et de se faire confiance !

Le témoignage d’une mariée : Marine 

Quand j’ai parlé de mon envie d’écrire cet article, une de mes mariées de cette année, Marine, m’a proposé de témoigner. J’ai trouvé l’idée géniale, parce que cela vous permet d’avoir aussi l’avis d’une personne qui a vécu cette crise dans l’organisation de son mariage ! Je vous laisse découvrir son témoignage.

Nous étions décidés à nous marier malgré le covid. Ce qui nous a fait hésiter c’est l’aspect festif. Un mariage c’est festif, et nous adorons danser alors quand on a su que nous devrions danser à 10 max et masqués c’était un coup dur mais pour autant on a voulu maintenir.

Juillet 2020 : mois de l’horreur pour nous car nos familles dont parents nous déconseillent de le faire… Les parents sont indispensables le jour J, donc c’était très dur pour moi de jongler entre les peurs de ma maman, et l’approche du mariage. Impossible d’annuler, de stopper tous les presta, il y a beaucoup d’argent en jeu, et décaler à quand ? Finalement heureusement que nous nous sommes mariés, juillet août septembre étaient les bons mois pour le faire ! On a eu raison de s’écouter et d’écouter nos coeurs, et nos parents étaient frileux mais les autres nous ont vraiment soutenus en nous conseillant de ne rien lâcher ! 

Aujourd’hui il y a une interdiction de se marier mais si on peut à nouveau, n’attendez pas forcément le retour total à la normale. Nous sommes très familles, très amis et finalement nous étions 15 à la mairie, 10 par table max (adios la super table d’honneur de mes rêves), J’ai transpiré sous mon masque en dansant… Mais je ne regrette rien et les invités non plus.

On vit des moments compliqués et ce weekend a été une vraie bouffée d’air frais pour nos convives, une parenthèse. Nous avions les masques dedans, les plus fragiles se sont plus isolés, nous avions mis du gel sur toutes les tables et ce fut le plus beau jour de nos vies même avec la covid !

Surtout en parler avec ses prestataires, on imagine le jour j dans nos têtes depuis des années … D’un coup tout se bouscule et il faut revoir l’organisation. C’est du temps mais avec les bons prestas autour de nous on arrive à s’adapter. Prendre le temps d’échanger de revoir la disposition, l’organisation.

Le monde de l’événementiel est bien touché mais est aussi devenu expert (et doit l’être selon moi), les nouvelles règles et contraintes ils doivent les connaître, les maîtriser mais aussi les appliquer et trouver des compromis….  Et puis ne pas avoir peur de négocier un peu. Il y a les règles de l’Etat indiscutables mais il y a aussi le ressenti de certains prestas, par exemple le château n’a pas voulu de soirée dehors pour les voisins (nous avons obtenu de danser tout de même 1h30 au début dehors cause covid). Nous devions être 10 à danser et bien finalement en étant tous espacés et masqués (et nous avons joué le jeu) nous avons pu danser à plus de 10.

Un mariage avec la covid c’est s’adapter, revoir les choses, imaginer, être créatif mais surtout cela n’enlève rien à la magie du jour !

En conclusion

Cet article balaye de manière générale les différents problèmes d’organisation pendant cette période incertaine mais, bien sûr, chaque mariage s’étudie au cas par cas. C’est à vous de faire le point, observer la situation et décider de ce que vous allez faire. Dans tous les cas, vos prestataires seront là pour vous conseiller et vous accompagner au mieux. 

L’amour gagne toujours.